FANDOM


La Bataille à Edur Naroch était une escarmouche pendant la Guerre des Dragons.

Contexte

Edur Naroch était une vieille tour de guet bâtie pour surveiller la Forêt d'Argent. Trois gardes elfiques y étaient stationnés. Situé dans le nord de la Crête, il était distant et très peu visité. Il était l'endroit idéal pour une embuscade.

Les Parjures Formora et Kialandí, ayant rejoint le camp de Galbatorix, ont visité la tour et ont tués les gardes elfiques. En plaçant des enchantements sur le lieu, conçus pour ralentir les corps et les esprits de ceux qui étaient pris au piège. Ensuite, ils ont cherché à attirer Oromis et Glaedr à cet endroit afin d'obliger ces derniers à faire subrepticement entrer les Parjures dans Ilirea afin de prendre les Dragonniers par surprise et s'emparer des Eldunarí qui étaient conservés dans la ville[1].

De retour à Ilirea après une exploration dans les confins nord de la Crête, Formora et Kialandí ont caché leur véritable nature et ont demandé à Oromis et Glaedr d'enquêter sur Galbatorix et de découvrir ce qui avait plongé l'Alagaësia dans la confusion. Ils ont quitté Ilirea peu après et se sont rendus au nord de la Crête à la recherche d'informations. Après une journée et demi de voyage, Oromis et Glaedr sont arrivés à la tour[1].

La Bataille

Après qu'ils aient posés le pied, Oromis et Glaedr ont été capturés. Formora et Kialandí se sont mit à jeter des dizaines de sorts autour d'eux, pour les immobiliser, les aveugler, et pour les interroger. Mais après qu'ils les aient libéré, Oromis et Glaedr ont jeté des sorts qui ont ralenti leurs réponses, la paire a attaqué les Parjures avec leurs esprits. Pendant des heures, les deux parties se sont battus. Formora et Kialandí étaient plus jeunes et moins expérimentés, mais ils étaient aidés par l'Eldunarí de Agaravel, dont ils avaient tué le Dragonnier[1].

Impossible de gagner et fatigué de tomber dans la défaite due à la fatigue, Oromis a tenté d'utiliser la magie pour se libérer et Glaedr a lancer des enchantements sur les Parjures dans l'intention de les blesser. Profitant cette occasion, Oromis a jeté un sort qui a déplacé leur position afin de briser les liens entre lui et Glaedr[1].

Formora et Kialandí, en réponse à l'utilisation de la magie d'Oromis sans gagner le duel de sorciers, se sont mis à jeter leurs propres sorts dans la panique. Formora a jeté un sort était destiné à les tuer, mais les protections magiques d'Oromis et de Glaedr l'ont arrêté. Le contre-sort de Kialandí, cependant, était plus ingénieux. Il était destiné à empêcher sa cible d'utiliser la magie. Mais son effet s'est atténué, car il a été lancé à l'instant même où Oromis a lancer ses propres sorts[1].

En faisant un troisième essai, Oromis réussi par lui-même et Glaedr s'est suffisant déplacer pour que leurs liens soient brisés. Mais il a été victime de la première des crises handicap qui l'a sévi pour le reste de sa vie. Pour éviter que les Parjures prennent l'avantage, Glaedr s'est durement battu pendant les cinq prochaines minutes contre ses ennemis. Son désespoir lui a donné un avantage dangereux de sorte que lorsque Kialandí est venu près, Glaedr l'a soulevé et l'a projeté contre son propre dragon pourpre[1].

Lorsque Glaedr a entendu le cri d'Oromis qui disait qu'il fallait fuir, il a ramasser son Dragonnier avec sa patte avant droite et firent demi-tour pour revenir à Ilirea. Comme Kialandí et son dragon ne pouvaient pas les poursuivre, Formora et son dragon brun s'en sont occupé à leur place. À moins d'un mile de la tour de guet, Formora et son dragon ont rattrapé Glaedr et Oromis. Formora a essayé de rabaisser la patte de Glaedr qui tenait Oromis, en l'obligeant à tuer Oromis ou à le laisser tomber. Finalement, Formora a tranché la patte gauche de Glaedr mais celui-ci a réussit à s'échapper[1].

Avec la perte de poids supplémentaire, Glaedr a réussi à devancer Formora et son dragon. Oromis a réussi à stopper l'hémorragie, mais ne pouvait rien faire de plus à cause du sort de Kialandí. Ainsi ils ont survécu à la bataille et sont parvenus à s'échapper, mais ils ont été vaincus et chassés du terrain[1].

Conséquences

Les Eldunarí à Ilirea, ainsi que tous ceux d'Alagaësia, ont été envoyés à Vroengard pour être mis en sûreté. Cependant, les Dragonniers n'avaient pas assez de forces pour tenir la ville d'une attaque des Parjures. Oromis et Glaedr ont fui la ville avec Brom et Saphira I la nuit même de l'assaut, échappant à peine quelques heures avant l'attaque a eu lieu[1].

Formora et Kialandí ont informés Galbatorix de la bataille et des conséquence avant de lancer un assaut à grande échelle sur Ilirea. Mais ils ont été incapables de trouver les Eldunarí qu'ils cherchaient[1].

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7, 1,8 et 1,9 L'Héritage, chapitre 44 : Sur les ailes d'un dragon
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .