Wikia Héritage
Advertisement

Représentation de l'Eldunarí de Glaedr par un fan

Un Eldunarí est un objet dur comme une gemme qui se trouve dans la poitrine d'un dragon de même composition que ses écailles.

Usage chez les Dragons

L'Eldunarí est un moyen pour les dragons de conserver leur conscience, ce qui leur permet de "survivre" après que leurs enveloppes charnelles est été tuée. Après cela, il devint un puissant outil de communication tant que la conscience du dragon reste à l'intérieur. En règle générale, si un dragon ne conserve pas sa conscience dans son Eldunarí, la gemme se désintégra avec le corps du dragon après sa mort.

Cependant, si un dragon le souhaite, il peut placer sa conscience dans son Eldunarí. En faisant cela, l'Eldunarí prendra la couleur des écailles du dragon et brillera à la manière d'une braise. Tant que l'Eldunarí n'est pas détruit, la conscience du dragon qui y est conservée continue de vivre. Un dragon dont le corps a été détruit pourra vivre à l'intérieur de son Eldunarí.

Cependant, quand un dragon souhaite rejoindre son Dragonnier dans la mort, il peut détruire son Eldunarí si il le désire. Mais le plus souvent, il demande à un autre de ses congénères de le faire pour lui. Les Eldunarí peuvent également donner leurs propres énergies à leurs possesseurs. Comme ce fut le cas avec Galbatorix qui a utilisé plusieurs Eldunarí pour augmenter son pouvoir et prendre le contrôle de l'Alagaësia.

Dégorgement

Après qu'un dragon eut dégorgé son Eldunarí, toute personne en contact avec lui pouvait faire appel à la force du dragon et communiquer avec lui sur de grandes distances comme s'il se tenait à côté de son possesseur. Une fois que la conscience du dragon est dans son Eldunarí, cependant, elle ne peut plus être restauré dans son corps.

L'énergie qu'un Eldunarí obtient pour se nourrir provient de la magie. Lorsqu'un dragon se réfugie dans son cœur des cœurs, il emporte avec lui l'énergie qu'il avait à sa mort. La quantité d'énergie que le dragon est capable de conserver s'accroît dans des proportions étonnantes pendant cinq ou sept ans. Théoriquement, ils obtiennent cette énergie via l'absorption d'énergie ou de lumière ambiante.

Glaedr a mentionné que lorsqu'un dragon voit sa conscience transféré dans son cœur des cœurs après sa mort et que son Dragonnier vie encore, la paire devient un « Indlvarn ». Christopher Paolini a affirmé dans une interview que la croissance d'un dragon prend fin au moment où il dégorge son Eldunarí[1].

Pouvoirs

Capacité mentale accrue

L'Eldunarí peut augmenter les pouvoirs mentaux de son possesseur, sauf si ce dernier en est mentalement incapable. Ils peuvent augmenter à la fois la portée et la force mentale du possesseur pour pouvoir à la fois résister et attaquer l'esprit des autres. L'augmentation vient de la taille de l'Eldunarí au moment du dégorgement. Avec sa réserve, Galbatorix était capable d'étendre son propre esprit dans toute l'Alagaësia.

Énergie stockée

Glaedr a affirmé à Eragon que plus un Eldunarí était grand, plus il pouvait stocker de l'énergie (leur permettant ainsi d'utiliser des sorts plus puissants), ce qui inciterait les Dragonniers à attendre que leurs dragons soit assez vieux avant qu'ils ne dégorgent leur cœur des cœurs.

Communication

Quand un dragon dégorge son Eldunarí, ce dernier et le Dragonnier peuvent communiquer sur de longues distances. Selon Paolini, plusieurs Eldunarí étaient capables de communiquer entre eux s'ils étaient suffisamment proches[1].

Dragons (résident dans leur Eldunarí)

Anecdotes

Citations

Contrairement aux autres créatures, notre conscience ne réside pas seulement dans notre crâne. Il y a dans notre poitrine un objet dur comme une gemme, de même composition que nos écailles. On l'appelle l'Eldunarí, ce qui signifie le cœur des cœurs. Quand un dragon écot, son Eldunarí est transparent terne. En général, il reste ainsi durant toute la vie du dragon, à sa mort, il se désintègre avec son corps. Toutefois, nous pouvons, si nous le voulons, transférer notre conscience dans cet Eldunarí. Il prend alors la couleur de nos écailles et luit comme une braise. Lorsqu'un dragon fait cela, l'Eldunarí survit à sa chair, et son essence perdure. Le dragon peut aussi dégorger son Eldunarí de son vivant. Ainsi, son corps et sa conscience ont des existences séparées tout en restant reliées, ce qui s'avère très utile dans certaines circonstances. Il faut aussi savoir que cela nous met en grand danger, car quiconque possède notre Eldunarí dispose de notre âme et peut nous contraindre à lui obéir, fut-ce pour commettre les pires félonies.
Glaedr explique en détail ce qu'est un Eldunarí[src]

Notes et références

Advertisement