Wikia Héritage
Advertisement

Palancar I est un humain et ancien roi ayant conduit son peuple en Alagaësia et qui donna son nom à la vallée du même nom qu'il a conquis avant d'y instaurer son royaume.

Biographie

Exode

Nous ignorons la véritable raison ayant poussé Palancar a abandonné son pays d'origine. Selon Heslant le Moine, lui et sa famille fuyaient la famine et la guerre. Cependant, une rumeur dit qu'ils essayaient d'échapper aux Ra'zacs, des créatures se nourrissant de chair humaine[1].

En 7203 A.C.[1], Palancar arriva en Alagaësia avec son peuple, les Broddrings. Ils traversèrent l'est et le nord de quelques côtes inconnues, dans le but de coloniser le Surda. Cependant, alors qu'ils étaient tout près de leur destination, une tempête éclata et le renvoya, lui et sa nation, en pleine mer. Ils arrivèrent finalement devant la Crête, une longue chaînes de montagnes avant d'accoster à l'endroit où sera construite les villes de Kuasta et Teirm[2].

Après avoir rencontrer et discuter les elfes, le Beau Peuple l'autorisa a revendiquer les terres qui n'étaient pas encore occupées par les elfes, les nains et les dragons[1]. Ainsi, après avoir parcouru d'un bout à l'autre le continent à la recherche d'un lieu qui leur convienne, Palancar fit par s'installer dans une région qu'il choisit de nommée « Vallée de Palancar ». Il commença alors à bâtir son propre royaume[2].

Attaques contre les Dragonniers

Cependant, l'arrogance assombrit peu à peu le cœur du roi qui se mit à défier les Dragonniers dans l'unique but d'élargir son royaume[2]. Eddison et Heslant le Moine se rejoignent en disant que Palancar était au début de la démence à cause de la folie qui avait traversé sa lignée depuis toujours[1]. Palancar attaqua les elfes par trois fois et par trois fois il fut vaincu. Contrairement à son peuple qui voulait cesser les hostilités, le roi n'écouta pas leur recommandation et souhaita continuer la lutte. Sans que Palancar n'en soit informé, son peuple s'en alla signer un traité de paix avec les elfes pour arrêter le conflit[2].

Bannissement

Palancar fut alors destitué de son trône et banni mais lui-même, sa famille et ses vassaux refusèrent de quitter la vallée. Les elfes construisirent Edoc'sil (appelé de nos jours Ristvak'baen), une tour d'avant-poste, pour surveiller les agissement de Palancar et pour être certain qu'il ne s'attaquera plus à la Confrérie[2].

Peu de temps après, il fut assassiné par un de ses fils, trop impatient pour attendre le voir mourir. Thanebrand, surnommé Celui qui Donne l'Anneau, lui succèdera sur le trône[2]. Depuis, la maison de Palancar devint plus que l'ombre de son ancienne splendeur car meurtres, trahisons et autres félonies se succédèrent. Cependant, ses descendants n'ont jamais quitter leur territoire[2].

Apparitions

Livres

Notes et références

Advertisement