Wikia Héritage
Advertisement

Vrael était le dernier dirigeant de la Dragonniers au moment de la Chute des Dragonniers. Le nom de son dragon était Umaroth.

Biographie

Vrael est probablement venu au monde dans la cité d'Ellesméra, bien longtemps avant que les humains ne mettent le pied dans l'Alagaësia. On sait qu'il habitait dans une maison dans les arbres à proximité de l'À-pic de Tel'naeír. Plus tard, il prit la place d'Anurin entant que « Chef des Dragonniers ».

Pendant la Guerre des Dragons, Vrael a essayé sauver la population des dragons sauvages des mains des Parjures, mais échoua. Vrael s'est battu en duel avec Galbatorix devant les portes de Dorú Araeba Il a réussi à battre le jeune Parjure, mais il a hésité à le tuer au dernier moment.

Profitant de cette occasion, Galbatorix a blessé Vrael dans le côté. Après sa défaite, Vrael se réfugia dans la montagne d'Utgard, espérant reprendre des forces. Cependant, Galbatorix s'est mis à le poursuivre et a finit par le retrouver avant de le défier en duel. Vrael fut blessé à l'entrejambe avant d'être décapité par Galbatorix. Le Parjure s'est alors proclamé maître de l'Alagaësia, après avoir renversé Angrenost, le Roi de Broddring[2].

Cependant, à partir de ce jour, la montagne d'Utgard a cessé d'être appelé "Edoc'sil" (le lieu que l'on ne peut conquérir). Elle fut ensuite appelé Ristvak'baen : "le lieu du chagrin"[2]. Son épée, Islingr ("Illuminateur") était aussi blanc. Après avoir tué Vrael et Umaroth à Vroengard, Galbatorix a volé son épée et l'a gardé pour lui, en la renommant Vrangr ("De travers"). Cependant Galbatorix n'a pas pu capturer l'Eldunarí de Umaroth[3].

Pouvoirs

Étant le chef des Dragonniers, Vrael était le plus puissant de la Confrérie. Brom l'a décrit comme étant « âgé et sage ». Il était également le seul qui est pu résister aux Parjures. C'était un épéiste extraordinairement doué possédant une vitesse et une force incroyable. Toujours selon Brom, il était capable de vaincre Galbatorix et le Parjure n'aurait pas été victorieux si Vrael ne s'était pas montré hésitant.

Anecdotes

Notes et références

Advertisement